Catalyseur Quebecois en observation de la Terre

Quebec's Earth observation hub

Restez à l'affût des dernières actualités avec The MapScaping Podcast

Actualités

  • 2021-10-13 11:17 | Charles Gignac (Administrator)


    La base de lancement d’Ariane 6 du CNES accueille des installations spécifiques pour optimiser la gestion de l’eau utilisée lors des déluges. La station de traitement d’eau met en œuvre des procédés technologiques de pointe qui contribuent à préserver l’environnement du site. Pour en apprendre d'avantage, visitez:

    [Lanceurs] Le cycle vertueux de l’eau sur l’ELA 4

    Crédits & référence: CNES.

  • 2021-09-28 12:45 | Charles Gignac (Administrator)


    Communiqué de presse: 27 septembre 2021

    Couvrant une fauchée de 700 km à partir d'une orbite à inclinaison moyenne, le nouveau système satellitaire à grande portée fournira la couverture la plus étendue du marché, modifiant ainsi la manière, le moment et la nature de ce qui peut être vu   

    MDA Ltd. (TSX : MDA), fournisseur de technologies et de services de pointe pour l'industrie spatiale mondiale en pleine expansion, a publié aujourd'hui de nouveaux détails sur sa prochaine mission d'observation de la Terre (OT) de premier plan. Mettant à profit l'héritage légendaire de RADARSAT, le nouveau système comprendra un grand satellite radar à synthèse d'ouverture (SAR) en bande C exploité sur une orbite à inclinaison moyenne. En mesure de couvrir une fauchée de 700 km en un seul passage, le nouveau système offrira la plus vaste couverture de zone sur le marché, modifiant ainsi la manière, le moment et la nature de ce qui peut être vu.

    Soutenir les applications d'OT les plus critiques au monde 

    Depuis plus de 25 ans, MDA fournit des données et des images SAR à des clients gouvernementaux, commerciaux et institutionnels du monde entier. Ces données et ces images sont utilisées pour soutenir certaines des applications les plus critiques au monde, notamment la surveillance maritime, la surveillance de l'environnement et du changement climatique, la protection du territoire, la surveillance des mines, des hydrocarbures et d'autres infrastructures critiques, la gestion de l’environnement forestier, l'agriculture et l'élevage intelligent, ainsi que la préparation et l’intervention en cas de catastrophe. 

    Tout en conservant les modes d'imagerie principaux de RADARSAT-2, mais avec une largeur de fauchée d'imagerie 40 % plus grande, la nouvelle mission assurera la continuité des données et des images pour les clients de MDA grâce à des capacités d'imagerie nouvelles et rapides.

    Accélération de 75 % de l'attribution des tâches et contrôle par le client des tâches prioritaires

    Le système, entièrement configurable, sera exploité sur une orbite unique à inclinaison moyenne, ciblant les zones les plus intéressantes pour les clients. Grâce à une accélération de 75 % de l'attribution des tâches, à l'augmentation du nombre de survols et à la réduction du temps de transmission, le système offrira également un service en temps quasi réel, avec les meilleurs temps de téléchargement de sa catégorie, directement aux clients commerciaux en 15 minutes dans les zones ciblées.  

    La trajectoire orbitale inclinée offre également un temps d'imagerie variable par rapport au temps statique, ce qui permet au système de capter une plus grande diversité d'images à divers moments de la journée. Le nouveau satellite offrira également une meilleure gestion des tâches prioritaires contrôlée par le client, garantissant la collecte d'images au moment voulu.

    Fournit la plus grande couverture de tous les systèmes satellitaires SAR 

    En mesure de couvrir une fauchée de 700 km à une résolution de 50 m et de capter des images en mode de visée à gauche et à droite, le nouveau système pourra couvrir de très grandes zones géographiques rapidement et à moindre coût. À titre d'exemple, la totalité de la zone économique exclusive (ZEE) de la Nouvelle-Zélande, l'une des plus grandes au monde, pourra être entièrement imagée en moins de 24 heures. 

    Le système est également idéal pour les applications de surveillance de très grandes zones, telles que la détection d'hydrocarbures, et comprend trois modes de détection de navires, trois modes d'imagerie fine résolution en bande sans fin («Stripmap») (8m, 5m et 3m) et un mode saisie hyperfine. 

    Modèle d'abonnement « Renseignements sous forme de service » 

    Le nouveau système permet aux clients commerciaux d'accéder à des données SAR prêtes à être analysées grâce à une infrastructure fondée sur l'infonuagique et à des services d'abonnement abordables ne nécessitant aucun investissement initial. Grâce à des mises à niveau faciles, les principaux utilisateurs gouvernementaux et institutionnels ayant des exigences spécifiques peuvent continuer à utiliser leurs systèmes terrestres existants pour profiter de performances accrues. 

    Le programme est actuellement en phase de conception et de développement. Les détails de la suite, y compris la date de lancement et l'équipe industrielle complète, seront annoncés dans les mois à venir.

    Référence: 

    https://mda.space/fr/article/mda-next-generation-commercial-earth-observation-mission/?fbclid=IwAR3PXIj0OQfktXjpZjNYpGMlsj8XfWp3J8SFvpYhCqAUJkw3EX5enqGWEeI

    Crédits: MDA.

  • 2021-09-28 11:31 | Charles Gignac (Administrator)


    CHIME (Copernicus Hyperspectral Imaging Mission) est une nouvelle mission hyperspectrale en développement. Elle a pour objectif de supporter les politiques de l’Europe en matière de gestion des ressources naturelles et de sécurité alimentaire. Pour en apprendre plus sur cette mission et sur les activités de collaboration en cours entre NASA JPL et l’ESA, visitez: 


    https://www.esa.int/Applications/Observing_the_Earth/Copernicus/Going_hyperspectral_for_CHIME


    https://www.esa.int/ESA_Multimedia/Images/2020/11/CHIME


    Crédits: ESA, NASA JPL.

  • 2021-07-22 09:44 | Charles Gignac (Administrator)


    L'indice de qualité de l'air était mauvais pour plusieurs régions du Québec en début de semaine. La fumée des feux de végétation du centre et de l'ouest du Canada et des États-Unis s'étend sur une grande partie de l'Amérique du Nord.

    Cette carte illustre les concentrations de particules de carbone noir au-dessus de l'Amérique du Nord le 21 juillet 2021. Les données proviennent d'une modélisation effectuée avec GEOS-FP.

    Crédits: NASA.

  • 2021-07-16 08:39 | Charles Gignac (Administrator)


    ERS (European Remote Sensing) est le premier satellite d’observation de la Terre de l’Agence spatiale européenne dédié à une meilleure compréhension de notre planète. Lancé il y a 30 ans le 17 juillet 1991, ERS a pavé la voix au développement de multiples applications dans divers domaines (atmosphère, terre, océan, surveillance des glaces).

    L’Association Québécoise de Télédétection (AQT) vous invite à découvrir et célébrer le succès de la mission ERS et de célébrer en visitant : ESA - ERS: 30 years of outstanding achievements

    Crédits: ESA.


  • 2021-06-30 08:41 | Charles Gignac (Administrator)


    Le 30 juin est la "Journée internationale des astéroïdes". Les objets géocroiseurs (astéroïdes et comètes) sont des objets astronomiques dont l'orbite les mène près de notre planète. Afin de souligner cette journée, l'Association Québécoise de Télédétection (L'AQT) vous invite à découvrir le cratère de Manicouagan (Côte-Nord, Québec) à l'aide d'une image Sentinel-1.

    Le cratère de Manicouagan a été formé suite à l'impact d'un astéroïde d'environ 5 km de diamètre il y a +-214 millions d'années. Parmi les cratères d'impact reconnus scientifiquement, il s'agit du 5e plus grand répertorié sur la Terre. Le cratère de Manicouagan, surnommé l'œil du Québec, est l'emblème de la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka.

    Le cratère de Manicouagan est devenu le "réservoir Manicouagan" ou "lac Manicouagan", suite à l'inondation du territoire lors de l'édification du barrage Daniel-Johnson (inauguré en 1969) sur la rivière Manicouagan. Situé dans la région administrative de la Côte-Nord, au Québec, le réservoir, d'une superficie de 2 000 kilomètres carrés et d'une profondeur moyenne de 73 mètres, est un des plus gros réservoirs du monde en volume et en profondeur. Il alimente les centrales hydroélectriques de Manic-5 et Manic 5-PA. L'Île René-Levasseur, au centre, est née lors du remplissage du réservoir. L’ensemble, île plus réservoir, est appelé l’« œil du Québec ».

    Crédits: ESA, Wiki.


  • 2021-06-29 16:15 | Charles Gignac (Administrator)


    Une vague de chaleur historique frappe l'Ouest canadien depuis les derniers jours. Le Système canadien d'information sur les feux de végétation (SCIFV) génère des cartes de forêt météo et de comportement du feu à l'année ainsi que des cartes des points chauds durant toute la saison des incendies de forêt s'étalant généralement de mai à septembre.

    Le SCIFV permet de surveiller les conditions propices au feu et les feux en cours dans l’ensemble du Canada. Les conditions météorologiques sont consignées quotidiennement partout au Canada, et ces renseignements sont utilisés pour produire des indices de danger de feu et des cartes de comportement du feu. Des satellites sont également utilisés pour détecter les feux, et leurs emplacements sont consignés par les diverses agences de gestion des feux.

    Pour en savoir plus, l'Association Québécoise de Télédétection (L'AQT) vous invite à consulter le portail du SCIFV: https://cwfis.cfs.nrcan.gc.ca/accueil

    Crédits: RNCAN.


  • 2021-06-29 09:38 | Charles Gignac (Administrator)


    Le satellite Copernicus Sentinel-6 Micheal Freilich est opérationnel depuis le 21 juin. Les données sont maintenant disponibles pour les utilisateurs et chercheurs. La surveillance du niveau des mers est un indicateur clé pour mieux comprendre les changements climatiques et nous adapter à leurs impacts. Sentinel-6 est le fruit d’une coopération exceptionnelle entre l’Union européenne, l’ESA, Eumetsat, la NASA, la NOAA et le CNES. Sentinel-6B sera lancé en 2025. Pour en savoir plus: 

    https://www.esa.int/Applications/Observing_the_Earth/Copernicus/Sentinel-6/New_sea-level_monitoring_satellite_goes_live

    Crédits: ESA.


  • 2021-06-29 09:36 | Charles Gignac (Administrator)


    L'Agence de santé publique du Canada cartographie les risques de la maladie de Lyme au Canada à l'aide de données d'observation de la Terre. La NASA vient de publier un article à ce sujet dans le "Earth Observatory". Pour en savoir plus: https://earthobservatory.nasa.gov/images/148482/mapping-the-spread-of-lyme-disease

    Crédits: PHAC, NASA.


  • 2021-06-29 09:35 | Charles Gignac (Administrator)


    L’Association Québécoise de Télédétection (L’AQT) vous invite à visiter la galerie « Satellite Art »: une initiative conceptualisée et dirigée par notre collègue Guy Aubé  de l’Agence spatiale canadienne en étroite collaboration avec 13 compagnies, dont deux du Québec (Arctus, Dromadaire Geo-Innovation). Parcourez cette collection unique pour connaître l’histoire de chaque image, racontée par ceux et celles qui l’ont créée:

    https://asc-csa.gc.ca/fra/satellites/observation-de-la-terre/satelliteart/default.asp?fbclid=IwAR1COfbzZyKYvBKL6hVMcnIDshj7JlIwJ9Ws8F1vQwWIoZngzh_4O7YF2zU

    Crédits: ASC.


L'Association Québécoise de Télédétection est un organisme à but non lucratif enregistré auprès du Registraire des Entreprises du Québec (#1143066430 )
C.P. 10047, Succ. Sainte-Foy, Québec (Québec) G1V 4C6

Pour nous joindre : info@laqt.ca

Powered by Wild Apricot Membership Software