Catalyseur Quebecois en observation de la Terre

Quebec's Earth observation hub

Actualités

  • 2021-01-04 11:52 | Charles Gignac (Administrator)



    Une nouvelle année débute et sera remplie de défis et de découvertes. L’Association Québécoise de Télédétection (L’AQT) vous souhaite du succès dans vos activités et projets pour 2021. Ensemble, nous bâtissons l’avenir de la télédétection et assurons une meilleure compréhension et surveillance de notre planète.

    Crédit image: ISS, NASA.


  • 2020-12-10 12:41 | Charles Gignac (Administrator)


    L'Association Québécoise de Télédétection (L'AQT) vous invite à visionner une nouvelle animation des feux de Californie (1909-2019) produite par ESRI.

    Les feux de végétation sont une réalité pour les habitants de la Californie. Cependant, le cycle naturel des feux a changé ces dernières années. Les autorités constatent aujourd'hui des évènements plus fréquents et intenses. L'animation permet de visualiser la localisation et l'intensité des feux de Californie entre 1909 et 2019. Ce produit a été réalisé à l'aide d'ArcGIS Pro, Cinema 4D, Redshift et Adobe After Effects. La musique est de Stanleu Gurvich.

    Animation: https://www.esri.com/videos/watch?videoid=o58Te06fOkw&title=Animated%20Maps%3A%20California%20Wildfires%20from%201910-2019

    Crédits: ESRI, 2020.


  • 2020-12-10 09:41 | Charles Gignac (Administrator)


    L'Association Québécoise de Télédétection (L'AQT) vous invite à consulter le nouveau rapport de la Direction générale des science et de la technologie d'Environnement et Changement Climatique Canada (ECCC) intitulé "Science du climat 2050 : Faire progresser la science et le savoir sur les changements climatiques (SC2050)". 

    Le rapport est une synthèse nationale qui fut développée pour une meilleure compréhension de l’étendue des besoins en matière de science et de connaissances du changement climatique au Canada. Ce document est une première étape importante pour rassembler la communauté canadienne des sciences et du savoir sur les changements climatiques afin d'accélérer les travaux dans des domaines clés qui, ultimement, permettront de progresser vers un Canada résistant au climat et neutre en carbone. 

    Plusieurs sections du rapport touchent l'utilisation des données d'observation de la Terre. 

    https://www.canada.ca/fr/services/environnement/meteo/changementsclimatiques/science-climat-2050.html

    Référence: ECCC, 2020.


  • 2020-12-10 09:38 | Charles Gignac (Administrator)


    L'Association Québécoise de Télédétection (L'AQT) vous invite à visionner ce court vidéo produit par l'Agence spatiale canadienne (ASC).

    2020-12-07 – De nombreux Canadiens habitent dans les zones côtières de notre pays. Les infrastructures essentielles et les habitats uniques qui s’y trouvent sont sensibles au changement climatique. Pour suivre leur évolution, il faut les surveiller continuellement. C’est ce que fait justement l’entreprise canadienne Arctus, avec des données satellitaires. Ces données sont la matière première de l’entreprise au cœur de ses activités. Arctus s’en sert pour cartographier les milieux aquatiques du Canada

    Vidéo: Arctus, une entreprise canadienne qui utilise des données satellitaires

  • 2020-12-04 09:43 | Charles Gignac (Administrator)


    L’équipage de la Station spatiale internationale (SSI) vient de partager une superbe image de Gatineau acquise à partir d’une caméra digitale Nikon D5 utilisant une lentille de 800 millimètres. On y voit la « flambée des couleurs » à son maximum dans la région de Gatineau et d’Ottawa. Pour obtenir plus de détails, visitez: 

    https://earthobservatory.nasa.gov/images/147448/fall-color-in-ottawa

    Crédits: NASA, 2020.


  • 2020-12-04 09:17 | Charles Gignac (Administrator)


    L’AQT vous invite a visionner cette courte animation à propos des changements climatiques et de leurs impacts sur l’augmentation du niveau des mers. Découvrez la nouvelle mission Sentinel-6 Michael Freilich de Copernicus qui permettra de mieux surveiller et de mesurer le niveau des mers: 

    https://www.esa.int/Applications/Observing_the_Earth

    Crédits: ESA, 2020.


  • 2020-12-04 08:46 | Charles Gignac (Administrator)


    Très bientôt, Taranis ne sera plus seulement connu comme le dieu gaulois de la foudre. Projet piloté par le CNES, le microsatellite fournira toutes les observations nécessaires pour mieux comprendre la physique des orages. Le satellite embarquera 8 instruments scientifiques sur une plateforme de microsatellite Myriade développée par le CNES : caméras, photomètres pour capter les radiations, détecteur gamma, détecteurs d’électrons énergétiques, capteurs électriques et magnétiques. Ces instruments auront la capacité de coopérer entre eux grâce à une intelligence embarquée qui étudiera les données en temps réel pour maximiser le retour scientifique de la mission. Pour en savoir plus, visitez : https://taranis.cnes.fr/fr/taranis-le-microsatellite-francais-lassaut-des-orages

    Crédits: CNES, 2020.


  • 2020-12-04 08:45 | Charles Gignac (Administrator)


    Avis d’offre de participation : Combler le manque d’information grâce à l’analyse de données spatiales

    L’initiative utiliTerre vise à donner au secteur spatial canadien en aval (exploitation des données) le soutien dont il a besoin pour accélérer l’innovation dans la création et la prestation de nouvelles applications d’observation de la Terre.

    Le nombre toujours croissant de satellites d’observation de la Terre rend disponible une quantité sans précédent de données spatiales. Nous sommes à la recherche constante de solutions innovatrices pour le traitement et l’exploitation efficace de ces données, qui favoriseront l’excellence scientifique, la croissance économique et la création d’emplois.

    Un accès accru à ces données combiné à des technologies avancées d’analyse, comme l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique, l’apprentissage profond et le calcul de haute performance, ouvriront les possibilités pour un grand nombre de nouvelles solutions de pointe qui permettront de faire face aux défis actuels et à venir sur Terre.

    L’Agence spatiale canadienne (ASC) soutient le secteur spatial en aval (l’exploitation des données) de manière à ce qu’il puisse bâtir son expertise en vue de tirer parti de toutes les occasions offertes par l’espace.

    Par suite de la publication de l’avis d’offre de participation Combler le manque d’information grâce à l’analyse spatiale en janvier 2020, l’ASC financera seize entreprises canadiennes afin qu’elles créent de nouvelles applications révolutionnaires exploitant des données d’observations de la Terre. Ces applications contribueront à améliorer la vie des Canadiens.

    Quelque 240 nouveaux emplois devraient être créés grâce à ces contributions.

    Web:

    https://asc-csa.gc.ca/fra/programmes-financement/programmes/utiliterre/contributions-subventions-contrats-accordes.asp

    LinkedIn:

    https://www.linkedin.com/posts/agence-spatiale-canadienne_contributions-grants-and-contracts-awarded-activity-6737016981444169728-deoD

    Twitter:

    Source: ASC.


  • 2020-12-04 07:57 | Charles Gignac (Administrator)


    Le Centre canadien de cartographie et d’observation de la Terre (CCCOT) de RNCan sollicite présentement des propositions des soumissionnaires pour le développement d’une nouvelle version du Réseau hydrographique national (RHN).  Ce produit vectoriel a pour but de représenter et décrire les eaux de surface intérieures du Canada.  La refonte du produit RHN est une occasion unique de pouvoir cibler un créneau qui répond aux besoins de RNCan ainsi qu’aux différents utilisateurs de ce type de données tout en prenant en compte les données hydrographiques produites par les provinces et les territoires canadiens.

    DDP: Nouvelle version de la norme de données du Réseau hydro national (RHN) de Ressources naturelles Canada (NRCan-5000054835): https://achatsetventes.gc.ca/donnees-sur-l-approvisionnement/appels-d-offres/PW-20-00933051

    Meilleurs salutations,

    Le Comité fédéral de la cartographie des inondations

    Source: RNCAN, 2020.


  • 2020-01-06 08:09 | Charles Gignac (Administrator)



    L’Australie connaît une sécheresse et des températures plus élevées que la normale en raison notamment du dipôle de l’océan Indien, un phénomène climatique similaire à celui du courant chaud cyclique El Niño, dans le Pacifique. 

    Avec l’affaiblissement des vents de l’ouest provenant de la région équatoriale, les eaux chaudes des profondeurs océaniques se déplacent de l’océan Indien vers l’Afrique, alors que les eaux froides remontent dans l’est. Pour l’Australie, cette différence dans les températures se traduit par un climat plus sec et plus chaud partout au pays.

    Mais ce phénomène à lui seul ne suffit pas à expliquer l’intensité des feux ravageurs. L’Australie souffre de sécheresse depuis des années, même sans le phénomène du dipôle. L’est du pays, notamment la Nouvelle-Galles du Sud, le Queensland et l’État de Victoria, où les feux de forêt sont les plus dévastateurs, a connu les plus faibles précipitations jamais enregistrées.

    La Nouvelle-Galles du Sud, État dont Sydney est la capitale, a reçu 36 % moins de pluie que la moyenne au cours des deux dernières années, selon l’agence météorologique du gouvernement australien.

    La température moyenne au pays a d’ailleurs augmenté de 1,52 degré Celsius depuis 1910, d’après les données officielles, ce qui représente un nouveau record.

    Michael Mann, climatologue de renom et professeur de sciences atmosphériques à l’Université d’État de Pennsylvanie, se trouvait en vacances en Australie il y a quelques semaines. Dans une lettre d’opinion publiée dans le journal britannique The Guardian, il affirme avoir « personnellement été témoin des changements climatiques ».

    Ce qui se passe actuellement en Australie est un signe précurseur pour les autres pays – un avant-goût de ce à quoi ressemblera notre avenir si nous n’agissons pas rapidement, a-t-il déclaré à CBC News.

    Pour voir l’evolution des feux à partir de l’espace, visitez:

    Satellite Images Show Australia's Devastating Wildfires From Space

    Crédits: Radio-Canada, NASA, 2020


L'Association Québécoise de Télédétection est un organisme à but non lucratif enregistré auprès du Registraire des Entreprises du Québec (#1143066430 )
C.P. 10047, Succ. Sainte-Foy, Québec (Québec) G1V 4C6

Pour nous joindre : info@laqt.ca

Powered by Wild Apricot Membership Software